Le Festival

Simon Boulerice

Simon Boulerice

Formé en écriture, en danse et en théâtre, Simon Boulerice est un touche-à-tout épanoui. Chroniqueur radio (Plus on est de fous, plus on lit !) et télé (Formule Diaz et maintenant Cette année-là), il navigue également entre le jeu, la mise en scène et l’écriture. Il écrit du théâtre, de la poésie et des romans, tant pour adultes que pour enfants. Parmi sa quarantaine de titres, il est l’auteur des célébrés Simon a toujours aimé danser, Martine à la plage, JavotteEdgar Paillettes, PIGLes Garçons courent plus viteFlorence et Léon et L’Enfant mascara. Ses œuvres, traduites en sept langues, ont été nommées, notamment, au Gouverneur Général, aux Prix des libraires et aux Prix de la critique. Son roman, Je t’aime beaucoup cependant, paru en septembre 2018 a récolté des critiques enthousiasmantes. Son plus récent roman, L’abri le plus sûr est paru en février 2019. À 36 ans, Simon Boulerice fait encore la split au moins une fois par jour. Pour l’heure, ses os et ses muscles tiennent bon.

Émilie Perreault

Émilie Perreault

Émilie Perreault a une mission : donner envie au public de consommer la culture sous toutes ses formes.

En 10 ans de journalisme culturel, elle a côtoyé les artistes québécois les plus influents et établi une relation de confiance au fil des rencontres. Pour son projet Faire oeuvre utile (Éditions Cardinal), ils se sont confiés sur un sujet qu’ils abordent rarement publiquement : la différence qu’ils font dans la vie du public. Émilie s’est ensuite mise à la recherche de témoignages de simples spectateurs, lecteurs ou mélomanes qui comme elle, se laissent porter par les oeuvres des autres. Ce livre a été transposé en série documentaire de dix épisodes diffusée à Radio-Canada.

On a pu l’entendre en tant que chroniqueuse arts et spectacles à l’émission de radio la plus écoutée au Canada Puisqu’il faut se lever de Paul Arcand de 2012 jusqu’à l’été 2018. Durant cette période, avec son concept, « Mon +1 », elle invite ses collègues dans des sorties culturelles qui leur sont imposées. Cinéma, musique, théâtre, humour : on ne peut lui faire un plus beau compliment qu’en lui disant « Je suis allé voir tel spectacle grâce à toi! ». Son mantra? « Le bon spectacle pour la bonne personne! »

Émilie est présentement collaboratrice à l’émission Cette année-là sur les ondes de Télé-Québec. Elle travaille également à un projet documentaire avec Monic Néron, sur les défaillances de notre système judiciaire en marge du mouvement #moiaussi  Elle a reçu une insigne Mammouth pour son travail journalistique sur l’Affaire Rozon, en plus d’être finaliste aux prestigieux prix de journalisme Michener et Judith-Jasmin.